Blog

[ FOCUS ] Samuel, Ingénieur Méthodes dans le ferroviaire

Sur le blog aujourd'hui nous vous présentons Samuel, Ingénieur Méthodes dans le secteur ferroviaire. Recruté par l'agence de Lille, il nous en dit plus sur son parcours et ses ambitions de carrière.

Bonjour Samuel, pouvez-vous vous présenter rapidement ?

Après une classe préparatoire aux grandes écoles, j’ai intégré l’UTBM (Université de Technologies de Belfort-Montbéliard) pour y suivre un cursus ingénieur de 3 ans en Ergonomie, Design et Ingénierie Mécanique. Durant mon parcours, je me suis spécialisé en Ergonomie (produits et poste de travail), en mécanique, et ai réalisé différents stages axés sur l’industrie robotique et automobile (de part la proximité de l’école avec le site Peugeot de Sochaux, beaucoup de nos projets étudiants étaient en lien avec le secteur automobile d’où ces choix de stage).

Suite à l’obtention de mon diplôme, j’ai été approché par l’agence Nord de MCA, qui m’a très rapidement proposé une mission dans l’usine RENAULT de Douai. Le challenge était assez important puisque je devais rapidement remplacer une collègue MCA (en congé maternité) dans un poste d’ingénieur méthodes en Tôlerie. C’est un des domaines du métier d’ingénieur que je n’avais pas particulièrement exploré durant mon cursus, mais qui m’a tout de suite intéressé par son coté axé très terrain et très relationnel. C’est pourquoi j’ai décidé de relever ce défi et d’entrer chez MCA. Et après un an de prestation chez RENAULT, j’ai poursuivi dans ce domaine pour intégrer l’équipe Méthodes chaudronnerie du site de BOMBARDIER Crespin.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le projet sur lequel vous travaillez actuellement ?

En tant qu’ingénieur Méthodes en chaudronnerie, ma mission est de créer des gammes de réparation pour répondre à des modifications de l’ingénierie sur le chaudron (carcasse) d’un train. Je réalise également du support de production pour les aider à mettre en place ces modifications ou pour créer des réparations sur le train.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce projet, qu’en avez-vous appris ?

Je ne pense pas me tromper en disant que c’est avant tout le coté terrain et relationnel de cette mission, les échanges avec les différents corps de métier, les conseils qu’ils peuvent apporter, me permettent d’approfondir mon travail et accroître ma propre expérience dans ce domaine.

Avez-vous des conseils pour quelqu’un qui voudrait avoir le même type de parcours professionnel que vous ?

Je ne sais pas si je pourrais appeler cela des conseils, mais je pense qu’il ne faut surtout pas avoir peur de se lancer, d’oser sortir de son confort (surtout quand on travail dans un domaine dans lequel on n’a pas été particulièrement formé durant son parcours scolaire), mais avant tout d’avoir un bon contact humain, c’est primordial dans un travail qui demande d’être souvent sur le terrain.

Que préférez-vous dans le fait de travailler avec MCA ?

Les managers de l’agence sont à l’écoute et disponibles quand on a un besoin, ou un problème, et pour moi c’est primordial quand on travaille dans le domaine de la prestation.

Quelle est votre devise de vie préférée ?

« J’ai passé l’âge pour ces conneries » mais au final je crois que je ne suis ni assez vieux, ni le coéquipier de Mel Gibson dans « L’arme fatale » pour pouvoir le dire 😊

Pourriez-vous nous décrire une journée typique au travail ?

J’arrive le matin, je dit bonjour à mes collègues, ensuite bien souvent on prend un petit café et la journée peut commencer 😊 Ma journée est rarement similaire à celle de la veille, je jongle entre la réalisation des gammes de modifications et de réparation (travail que l’on pourrait qualifier d’administratif) et le suivi de production sur le terrain. Je dois également gérer les différents soucis relevés en production et trouver des solutions. Je ne pense pas avoir vraiment de journée type.

Quelle serait la prochaine étape pour vous et votre carrière ?

Pour l’instant le travail que je fais me plait, mais à l’avenir pourquoi pas me diriger vers des tâches plus axées sur le management, afin d’accrocher de nouvelles cordes à mon arc, et approfondir ce coté relationnel qui m’intéresse fortement.

Et le mot de la fin : une petite anecdote à votre propos ? 😊

Je pourrai raconter la fois ou étant posté du matin en alternance avec un collègue (également de MCA), j’ai malencontreusement oublié de lui donner la clef du bureau la veille. Donc il m’a appelé à 5 heures du matin, et bien sûr je ne me suis pas réveillé, et il a dû attendre, pendant une heure, que des collègues viennent lui ouvrir, tout en me maudissant. Mais je ne voudrai pas enfoncer le clou un peu plus 😊

Retour aux articles