Blog

[ FOCUS ] Benjamin, Ingénieur mécanique dans l’automobile

Aujourd'hui nous vous présentons Benjamin, qui travaille en tant qu'ingénieur mécanique dans le secteur automobile. Il donne des conseils à ceux qui souhaiteraient avoir le même parcours, tout en nous expliquant comment s'est passée son intégration au sein de MCA.

1/ Bonjour Benjamin, pouvez-vous vous présenter rapidement ?

J’ai fait l’ISAT, une école d’ingénieur publique fortement axée sur l’automobile et les transports basée dans la Nièvre à NEVERS. Je suis, à la base, spécialisé dans la conception, le calcul de structure et les matériaux. J’ai fait différents stages dans le monde de l’automobile, en essayant de voir différents domaines et méthodes de travail (d’ingénieur essais en dynamique du véhicule jusqu’au stage de recherche en laboratoire sur des matériaux composites en Slovaquie).

Quand je suis sorti de mon école, j’ai réfléchi à tous ce que j’avais fait et dans quel domaine je voulais continuer de travailler. J’ai trouvé des offres de travail sur le site de MCA Ingénierie assez variées et qui correspondaient aux compétences que j’avais acquises dans mon école donc j’ai postulé et le reste s’est fait rapidement !

2/ Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le projet sur lequel vous travaillez actuellement ?

Quand je suis arrivé chez MCA, j’ai passé plusieurs entretiens pour divers projets que les managers m’ont proposé. Je sors d’une école qui délivre des compétences assez techniques et je cherchais un poste d’ingénieur pilote, pour essayer d’être moins dans la technique et plus dans du projet, gestion etc..

On m’a proposé ce poste de pilote homologation GMP chez RENAULT, j’ai passé l’entretien avec mon manager et l'équipe client et j’ai été retenu.

3/ En quoi consiste plus précisément le métier d’ingénieur pilote homologation GMP ?

Je fais partie de l’équipe qui est en charge de l’homologation de la partie GMP (Groupe Motopropulseurs) des véhicules de la gamme RENAULT/DACIA.

Plus précisément, je suis responsable de plusieurs véhicules que nous testons sur des cycles prédéfinis par l’UE sur des bancs à rouleaux en présence des représentants du gouvernement pour leurs prouver que les véhicules respectent bien les dernières normes anti-pollution mais aussi pour déclarer les consommations de chaque véhicule avec chaque moteur. Je suis aussi responsable, à la suite de ces essais, de faire les dossiers d’homologation que nous envoyons au gouvernement pour qu’ils soient inspectés et validés.

4/ Avez-vous des conseils pour quelqu’un qui voudrait avoir le même type de parcours professionnel que vous ?

La missions sur laquelle je travaille en ce moment ne demande pas un très grand background technique même si c’est un plus. Cependant, il nécessite beaucoup de rigueur et de savoir travailler sous la pression car les plannings sont très chargés et chaque retard a un impact direct sur la production des usines. Il faut être organisé, motivé, et savoir réagir rapidement quand un problème apparaît.

5/ Que préférez-vous dans le fait de travailler avec MCA ?

J’aime beaucoup la réactivité des personnes travaillant chez MCA : que ce soit ma RH, ma manager ou d’autres services, j’ai toujours eu des retours à mes questions/demandes très rapides et très complets.

6/ Si vous deviez décrire MCA en 3 mots…

Réactivité des personnes travaillant au siège (RH, Manager, directeur d’agence etc…)

Diversité des missions proposées

Ambiance générale très agréable

7/ Pourriez-vous nous décrire une journée typique au travail ?

Ma journée commence et finie tous les jours par… Les transports en commun ! Effectivement, j’ai fait le choix d’habiter près de Paris et le centre d’essais où je travaille se situe dans le sud de l’île de France donc je mets, porte à porte, environ 1h20 pour aller au travail.

J’arrive à mon bureau le matin à 8h30. Je travaille dans un open-space d’une quinzaine de personnes et il y règne une très bonne ambiance. Je suis souvent en réunion avec divers secteurs de l’entreprise et j’assiste parfois aux essais des véhicules sur les bancs à rouleau pour donner des indications aux opérateurs qui font rouler les voitures. Le reste de ma journée est ponctué par les problèmes aléatoires qui peuvent survenir chaque instant comme les pannes des bancs ou des véhicules, la gestion des dossiers d’homologation, les plannings etc…

Suivant la charge de travail, je quitte mon bureau entre 17h et 18h30.

8/ Quelle serait la prochaine étape pour vous et votre carrière ?

Je m’intéresse de plus en plus à la gestion de projet et au management. J’espère pouvoir orienter ma carrière dans ce sens le plus rapidement possible même si je suis conscient qu’il me faut un petit peu plus d’expérience encore pour avoir un poste dans ce domaine.

9/ Vous êtes chez MCA depuis 1 an. A votre arrivée, comment s’est passé votre intégration ? Et votre suivi ?

J’ai été recruté sur profil, donc j’ai fait quatre semaines au siège à Levallois. Il y a une bonne ambiance de travail au siège donc c’était très agréable. J’ai même eu l’occasion d’aller à Marseille dans le dans cadre d'un projet entre plusieurs consultants. De plus, travaillant au même endroit que les Ingénieurs d’affaires, cela me permettait de discuter avec eux tous les jours et de voir en détails les missions qu’ils proposaient.

Concernant le suivi de mission, je fais un point tous les deux ou trois mois avec ma manager. On discute des projets sur lesquels je travaille, des difficultés rencontrées et aussi des améliorations potentielles sur les relations entre le siège de MCA (RH, manager etc..) et les consultants.

Retour aux articles